Récupération après la séance

Salut à tous,

Je vous prie de m’excuser pour le retard, je m’occupais d’une équipe en tant que bénévole pour le mondial de la St Pierre, à Nantes.

C’est un tournoi de football réunissant des équipes des 4 coins du monde (entre 12 et 15 ans).

Pour ma part, je m’occupais de l’équipe de Reading FC, qui vient d’Angleterre.

Ce fut 4 jours de plaisir à partager avec eux, ils ont fini malheureux finaliste, mais ce n’est que partie remise.

Aujourd’hui, on va voir ce qui est intéressant de faire après sa séance pour bien récupérer.

La méthode la plus connue est incontestablement les étirements. Ils existent de nombreuses autres méthodes, à savoir les massages, la cryothérapie, les bas de contention

J’ai eu la chance d’avoir étudié la récupération lors de mon stage en Licence 3 à l’UFR STAPS. Mon sujet d’étude a traité de ce dernier J’avais notamment comparé différents procédés (massage, étirements statiques et foam roller).

D’une manière générale, la récupération musculaire est un sujet sensible.

Pourquoi ? Car les études scientifiques actuelles ne convergent pas toutes vers une et une seule méthode.

La raison ? Il est dur de comparer les résultats, à cause de l’âge des sujets, de leur niveau d’expertise, du sexe, du mode d’étirement…

Déjà, la 1ère question qui semble pertinente est : pourquoi vous étirez-vous après la séance ?

Vous allez normalement me dire pour « éviter les courbatures », « mieux vous sentir »

Pour ma part, par exemple, je ne fais quasiment jamais d’étirement après mes séances d’interval training personnelles, et pourtant, je n’ai rarement des courbatures.

Attention, je ne dis pas que les étirements ne servent à rien , pour les raisons évoquées au dessus.

Mon conseil par rapport à la récupération musculaire est qu’elle doit être personnelle. Si vous vous sentez mieux en pratiquant des étirements, alors faîtes-le. Peut-être préférerez-vous les massages…c’est votre corps qui doit vous dire quoi faire.

Par contre, je vous invite fortement, voire vous oblige 😉 à bien dormir et à boire de l’eau ou boisson sportive (riche en sodium…). Ce sont deux facteurs que tout le monde peut gérer et sont les plus importants dans la cinétique du rétablissement musculaire.

Parfait pour la récupération musculaire
Foam Roller

D’autre part, je vous ai mentionné le foam roller plus haut. Les plus curieux doivent se demander ce qu’est cette chose 🙂

Le foam roller (ou le rouleau en mousse) se présent comme un bâton cylindrique en mousse. On va le placer sous le muscle ciblé et on va rouler lentement de long en large.

Le but ? Écraser le fascia (enveloppe protectrice du muscle) permettant la libération du sang qui s’est accumulé durant votre séance. Vous savez, l’effet « gros muscle » qu’on peut ressentir après une séance, et bien, c’est le sang qui se concentre. Ce qu’il faut absolument faire est de compresser cette zone afin de favoriser une meilleur circulation sanguine, et libérer les toxines.

Le foam roller offre une excellente opportunité de réaliser cette manipulation, notamment pour les gros muscles (fesses, dos, quadriceps..). Pour les plus petits muscles ou plus dur à faire avec un foam (biceps, pectoral), une balle de tennis peut être une excellent alternative.

Foam roller

J’écrirai dans un futur post de manière beaucoup plus détaillée comment utiliser le foam roller.

Et merci aux bootcampers de ce matin, pour leur 1ère séance à Don Bosco, ils ont vraiment bien déchiré ! Bravo !

N’oubliez pas que les séances sont gratuites (colonne de gauche en haut pour les inscriptions).

Vous en pensez quoi ? Que faîtes-vous après vos séances ? J’attends vos commentaires !

On obtient ce que l’on veut en se donnant les moyens, il faut simplement connaître son « Pourquoi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *