Questions/réponses sur la place des carbohydrates dans notre alimentation

Hello,

 

Un nouvel article sur la nutrition comme on les aime. Je ne me lasse jamais d’en apprendre plus, surtout vu le nombre de controverses qui existent.

Aujourd’hui, nous allons discuter des carbohydrates (carbs). Et mon « ami » le Dr John Berardi nous régale de son savoir.

 

Carbohydrates
Carbohydrates

Tout d’abord, que sont les carbohydrates ?

Les glucides sont une classe de molécules organiques contenant un groupement carbonyle (aldéhyde ou cétone) et plusieurs groupements hydroxyles (-OH). Les glucides historiquement appelés hydrates de carbone sont toujours dénommés carbohydrates, en anglais (wikipedia).

En avez-vous déjà entendu parler ?

– ils augmentent le sucre sanguin et l’insuline et participent ainsi à l’augmentation de la masse graisseuse.

– ils sont responsables d’inflammations, notamment par la consommation de céréale et de sucre

– Ils sont présents de façon moins importante dans notre alimentation à l’instar des graisses et des protéines.

Jetons un œil de plus près !

Est-ce que les carbohydrates augmentent le niveau d’insuline ?

 

Exemple de petit-déjeuner à la française

 

L’insuline est une hormone de satiété qui contribue à nous sentir « rempli ». l’idée qu’à elle seule elle puisse favoriser la prise de masse grasse n’a aucun sens.

Exemple de petit-déjeuner à la française

 

 

 

 

Est-ce que les carbs peuvent induire des inflammations ?

 

Cela dépend…si nous parlons du jus de maïs industriel, en effet.

En revanche, des graines de blé complet ne le sont pas vraiment.

 

Est-ce que les carbs sont-ils moins importants que la graisse, les protéines et autres micronutriments qui contribuent à une bonne santé?

Si nous parlons de carbs industriels, oui.

Si nous parlons de graines ou de carbs légèrement traités, c’est une autre histoire.

 

Est-ce qu’une alimentation comprenant une faible consommation de carbs peut permettre de perdre du poids ?

 

Exemple de petit-déjeuner à l'anglaise
Exemple de petit-déjeuner à l’anglaise

D’après vous ? Si vous répondez par l’affirmative, vous avez raison.

En revanche, est-ce parce l’alimentation est faible en carbs ? Peut-être que oui, peut-être que non.

 

 

 

Consommer une quantité appropriée de carbs peut-elle aider à mieux nous sentir, à réaliser une meilleure performance ?

Que répondez-vous ?  « Oui »,  vous avez raison.

 

Que se passe-t-il si je ne consomme pas de carbs ?

 

Le souci en ne mangeant pas de carbs :

Dans une logique de perdre du poids, supprimer les carbs (réduisant ainsi le nombre total de calories) réussirait plutôt bien à certaines personnes. Si ce n’est pas le cas, les Atkins (Le Régime Atkins est un régime amaigrissant proposé par le Dr Robert Atkins. Le régime Atkins fait partie des régimes hypoglucidiques, ou « low-carb », c’est-à-dire pauvre en glucides) n’auraient jamais été aussi populaires.

Voici un fait : réduire les carbs nous coûte !

La plupart d’entre nous nécessitent une certaine quantité de carbs pour fonctionner à son meilleur niveau sur une longue période. Bien évidemment nous pouvons les réduire temporairement si nous voulons perdre du poids rapidement. Mais nous pouvons en subir de graves conséquences dans le cas d’une période trop longue et trop faible (en carbs). Cela s’applique tout particulièrement pour ceux qui s’entraînent.

Si vous êtes une personne sédentaire (qui n’a pas d’activité physique), votre niveau de carbs a besoin de rester bas. Vous pouvez ainsi vous « permettre » plus de restriction.

Cependant, si vous vous exercez régulièrement, réduire votre consommation de carbs trop sévèrement peut conduire sur :

– production diminuée de la thyroïde
– production augmentée du cortisol
– testostérone diminuée
– humeur et fonction cognitive altérées
– catabolisme musculaire
– fonction immune supprimée
En d’autres termes, votre métabolisme pourrait ralentir, vos hormones de stress augmenter et les hormones permettant la construction musculaire diminuer.

Vous pouvez alors vous sentir drogué, faible, d’humeur grincheuse…voire malade.

Le plus vexant dans l’histoire : vous ne perdrez probablement pas tant de poids sur le long-terme.

Les carbohydrates simples et complexe
Les carbohydrates simples et complexes

Quelle quantité de carbs pour quel type de population ?

 

– La plupart d’entre nous sommes plus performants avec des carbs

– Certains le sont avec une haute consommation de carbs (2,5% de la population, pour ceux qui sont des ultra-athlètes, c’est-à-dire >70% du nombre de calories quotidien).

– Et d’autres peuvent l’être avec une faible consommation de carbs (les épileptiques par exemple, une alimentation cétogénique semble réduire leur symptôme et réduire la fréquence de leur crise ou encore les personnes vraiment sédentaires).

Les recherches sont claires : chaque athlète, chaque personne est unique lorsque on parle de besoin en carbs.

 

Les régimes ne sont pas la réponse

Si votre plan nutritionnel ne fonctionne pas, il est tentant de le rendre plus restrictif.

Mais le fait d’instaurer plus de restrictions ne fonctionne quasiment jamais. N’allez pas aux extrêmes sauf si vous avez des objectifs extrêmes. Une stratégie modérée est la méthode la plus adaptée pour atteindre ses objectifs.

 

Pour conclure, votre consommation de carbs dépend de :
vos objectifs (perdre de la graisse, gain musculaire, maintenir son poids)
votre génétique
votre source de carbs (industrielle…)
votre activité physique (sédentaire, endurance, poids…)

Des petits conseils :

– Observez comment vous vous sentez
– Ne suivez pas la prescription d’un régime alimentaire d’une autre personne
– Ne vous restreignez pas trop

 

Voici la source de l’article :

http://www.precisionnutrition.com/low-carb-diets

 

On obtient ce que l’on veut en se donnant les moyens, il faut simplement connaître son « Pourquoi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *