Proactif ou réactif ? Partie 2

Hello Warrios,

 

On obtient ce que l’on veut en se donnant les moyens, il faut simplement connaître son « Pourquoi » – See more at: http://intervaltraining.fr/proactif-ou-reactif/#sthash.0oi6SXI6.dpuf

C’est partie pour la partie 2 de « Proactif ou Réactif ? »

En tant que personne proactive, nous devrions nous poser ces questions : quelle est notre réponse ? Qu’est-ce que nous allons faire ? Comment pouvons-nous initier une action dans telle ou telle situation ?

Quelle que soit la situation, nous pouvons choisir notre formulation. « Je dois faire X parce que… » n’est peut-être pas la réponse la plus appropriée. Plutôt, pourrions nous dire « je choisis X parce que… ». Nous pesons alors les conséquences des unes avec les autres et nous faisons un choix. Nous avons la liberté de « choisir ».

Autre point important, comment les personnes proactives et réactives agissent-elles ? Stephen R. Covey explique brillamment que nous sommes concentrés sur deux cercles : le cercle d’influence et le cercle de préoccupation.

Les personnes proactives vont placer leur effort sur le cercle d’influence, les choses sur lesquelles elles peuvent contrôler.

Cercle d'influence - Personne proactive
Cercle d’influence – Personne proactive

Les personnes réactives sont concentrées sur le cercle des préoccupations pour lesquelles elles n’ont aucun contrôle.

Cercle de préoccupation - Personne réactive
Cercle de préoccupation – Personne réactive

Autrement dit, en travaillant sur soi, au lieu de s’inquiéter des soucis (facteurs externes) chronophages d’énergie, nous serions capables d’appréhender les situations de façon différente.

OK, mais comment pouvons-nous identifier les problèmes ? Plus précisément, quelles sont les différentes natures de nos problèmes quotidiens ?

En premier chef, les problèmes directs. Ils influencent notre propre comportement. Ils se résolvent par un travail sur nos habitudes (notre cercle d’influence).

Ensuite, nous avons les problèmes indirects. Ces derniers impactent sur le comportement d’une autre personne. Ils peuvent se résoudre en changeant nos méthodes d’influence.

Enfin, nous avons les problèmes qui n’impliquent aucun contrôle (nous ne pouvons plus rien y faire, telle une situation du passé).

Quelle que soit donc la nature du problème, ne devrions-nous pas plutôt tendre à changer nos habitudes et par conséquent nos méthodes d’influences. Ne serait-il pas intéressant d’éviter de blâmer, d’accuser.

N’est-il pas préférable d’être :

– un modèle plutôt que critique négative

– une partie de la solution plutôt qu’une partie d’un problème.

Travaillons sur les domaines sur lesquels nous pouvons agir. Travaillons sur nous, notre « je suis ».

Cela vous tente t’il de faire avec moi l’exercice proposé par Stephen R. Covey ?

Voici les étapes :

1 : Durant une journée entière, écoutons notre langage et celui des personnes qui nous entourent. Combien de fois utilisez-vous en entendez-vous ces phrases réactives « si seulement », « je ne peux pas » ou « je dois » ?

2 : Identifier une expérience dans un futur proche que nous pourrions rencontrer, basée sur notre passé avec laquelle nous réagirions de manière réactive. Replacez celle-ci dans notre cercle d’influence. Comment pourrions-nous réagir de manière proactive ?

3 : Sélectionner un problème, venant du travail ou de notre vie personnelle, qui est frustrant. Déterminer s’il est direct, indirect ou non contrôlé. Identifier la 1ère étape de notre cercle d’influence qui aide le résoudre.

4 : Faire ce processus pendant 30 jours. Observer comment évolue notre cercle d’influence.

 

On obtient ce que l’on veut en se donnant les moyens, il faut simplement connaître son « Pourquoi »

On obtient ce que l’on veut en se donnant les moyens, il faut simplement connaître son « Pourquoi » – See more at: http://intervaltraining.fr/proactif-ou-reactif/#sthash.0oi6SXI6.dpuf
On obtient ce que l’on veut en se donnant les moyens, il faut simplement connaître son « Pourquoi » – See more at: http://intervaltraining.fr/proactif-ou-reactif/#sthash.0oi6SXI6.dpuf

3 réflexions au sujet de « Proactif ou réactif ? Partie 2 »

  1. I was more than happy to seek out this we.btise-I wanted to appreciate your the effort with this amazing read!! I definitely enjoying each small dose of it and I have you bookmarked to have a look at new stuff you blog post.Can I just say what a relief to locate someone who really knows what theyre discussing on the internet.

  2. Sarà banale ma forse era un avviso subliminale per far capire a chi avesse voluto partecipare al bando, che quella era la posizione da assumere.PS per Crozza: non copiare. Guarda che ti curo ogni martedi' sera 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *