Périodisation des séances

 

Hello les sportifs,

 

Vous avez eu le droit à vos premiers flocons de neige ?

Du côté de Toronto, c’est le cas depuis une bonne semaine. On est loin de l’hiver canadien mais ça commence tranquillement avec les températures négatives, d’autant plus quand le vent s’y prête ;).

Je pourrais dire que j’ai vécu un véritable hiver canadien donc on en reparlera fin Mars où les températures seront les plus froides.

D’un autre côté, je passe la grande partie de mon temps à Goodlife (salle de sport où je travaille) à m’occuper de mes clients. Cela fait déjà 2,5 mois que je vis ici, je ne réalise pas vraiment. L’adaptation s’est fait à vitesse grand V (trouver un logement, un travail…) .

Donc depuis début Octobre, je travaille pour Goodlife et je commence à avoir quelques clients. J’apprends tellement au jour le jour, chaque personne est unique et je m’adapte à chacune. Par exemple, l’une d’entre elles a un diabète type II avec une restriction de mouvement au niveau de l’épaule (elle a 64 ans). Après 15 séances, les résultats sont tout simplement incroyables, la mobilité de son épaule est revenue et la cliente a progressé sur plusieurs mouvements (squat, fente…) et prend plus lourd en charge. En tant que coach et personne avant tout, c’est tellement satisfaisant de pouvoir aider et suivre la progression d’une personne. Ce sera ma prochaine rubrique sur mon blog, le testimonial, c’est-à-dire les gens qui témoignent de leur entraînement à mes côtés.

 

Aujourd’hui le sujet de l’article est autre, il s’agit de la périodisation des séances, d’un programme.

Je suis convaincu qu’une grande majorité d’entre vous est consciente que pour atteindre un objectif (perte de poids, gain musculaire, préparer une compétition), il est intéressant d’alterner différentes phases.

Qu’est-ce que je sous-entends par « phases » ?

Par exemple, si vous souhaitez prendre de la masse musculaire, vous allez utiliser les machines (enfin des poids) afin de créer une surcharge au niveau du muscle. A présent, que pensez-vous si vous utilisez les mêmes poids pendant des mois et des mois ? Votre corps s’habitue à l’effort, tout simplement parce qu’il s’adapte. Séance après séance, il s’améliore dans le but de répondre à la charge de travail. Vous comprenez la chose, il faut changer sa méthode d’entraînement dans le but d’éviter la stagnation, voire régression.

J’en parle car je vois et discute avec les membres de Goodlife au quotidien, et je pose bien évidemment la question fatidique : « Ok, tu veux prendre de la masse musculaire, quel entraînement fais-tu aujourd’hui ? Quelles machines ? Combien tu prends en poids ? Quelle partie du corps ? Demain tu fais quoi ? Dans un mois ? 6 mois ? … Les questions s’enchaînent facilement, non pas pour piéger la personne pour dire « Ah ! Tu ne sais pas ! C’est nul ! » mais l’aider à prendre conscience que pour atteindre un objectif, quel qui soit, il faut anticiper les étapes, les phases. Il ne faut pas attendre de voir des résultats pour se dire : « OK, je fais quoi à présent, je continue ? Je change ? »

Il paraît important de mesurer les résultats attendus dans une logique de corriger ou non sa méthode d’entraînement.

Malheureusement, à Goodlife (mais ailleurs aussi), les membres n’ont pas de plan, improvisent leurs phases, prennent les informations sur internet pensant qu’elles sont adaptées à leur physique, ou préfèrent écouter les conseils d’un ami qui lui suggère de faire la même chose que lui. Le point positif, ils se lancent dans un projet, c’est super ! Le point négatif, il n’est pas forcément adapté, du coup, on retrouve ces mêmes personnes plusieurs mois après avec plus ou moins le même physique.

Il existe différents objectifs tels que l’hypertrophie musculaire (gain en masse musculaire), force musculaire, puissance musculaire, endurance, perte de poids…

Autant d’objectifs que de phases à alterner. Ce n’est pas parce que je souhaite prendre que de la masse musculaire (hypertrophie musculaire) que je ne dois faire que cette phase, au risque de stagner et de se blesser.

Donc, si vous décidez de vous lancer dans un programme, je vous conseille de périodiser vos séances, changez la charge de travail. Faîtes la différence avec les autres personnes, fixez-vous un objectif et déclinez le en sous-objectifs.

Croyez-moi, rien ne vous arrêtera 😉

 

Cette article conduit à un autre, qui est la planification des séances, autre « soucis » que j’ai remarque chez les membres de Goodlife principalement. Mais ceci sera pour une autre fois 😉

 

On obtient ce que l’on veut en se donnant les moyens, il faut simplement connaître son « Pourquoi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *