Concevoir son objectif dans sa globalité

Yosh,

 

C’est parti pour un article qui fait le point sur le blog.

Je me suis dit qu’il était temps de rappeler certaines choses, certaines valeurs propres au blog 😉

En effet, que vous suiviez mes articles depuis un moment ou tout récemment, vous avez peut-être remarqué quelque chose.

Je ne parle pas que de fitness, c’est-à-dire que de séances. Plutôt, je discute du fitness dans sa globalité.

Qu’est-ce que je sous-entends ?

Cela comprend les exercices, la nutrition, l‘aspect psychologique (stress, est-ce que je dors suffisamment, surpassement de soi…), le bien-être procuré (plus d’énergie grâce aux séances, le côté performance) et l’objectif recherché (quel est mon pourquoi, pourquoi je veux devenir comme ça?). Vous voyez à présent ? C’est une philosophie que je m’inculque et que je souhaite vous faire partager.

Je pourrais mettre sur mon blog que des articles concernant des exercices mais j’aurais l’impression de manquer quelque chose.

Quel que soit notre objectif (perdre du poids, se préparer pour une compétition, retrouver bon un équilibre de vie…), il me semble qu’il est intéressant d’aborder ce dernier dans sa globalité.

Par exemple, je ne me vois pas perdre du poids juste en ne faisant que des exercices intenses ou en mangeant sainement sans pratiquer d’exercices. Certes, c’est un bon commencement (et de loin) mais ce n’est pas une finalité.

Je veux perdre du poids alors oui, je pratique des exercices et de manière appropriée 😉 ), je mange équilibré, je manage mon bien-être et je me fixe des objectifs réalistes. Je perçois ma perte de poids dans sa globalité. Le résultat ne dépend que de nous.

C’est un exercice compliqué car j’ai moi-même échoué par le passé. J’ai par exemple souhaité gagner de la masse musculaire. Super ! Alors j’ai changé mon alimentation afin d’assimiler plus de protéines et de calories (principe fondamental dans une logique de gain musculaire). Sauf qu’après 3 mois, je ne voyais pas de résultat. Cela amène à la réflexion. Qu’est-ce que j’ai loupé ? Cela ne devait pas être l’alimentation. En revanche, les exercices que je m’envoyais étaient-ils bons ? Autrement dit, est-ce que la charge de travail était suffisante pour permettre un gain musculaire ?

La réponse était non d’où cette stagnation musculaire. J’avais omis un aspect dans mon objectif, je ne l’avais pas perçu dans sa globalité.

C’est exactement ce que j’évite avec mes clients à Goodlife (Toronto). Je discute avec eux de tous ces points afin de ne pas s’égarer en chemin et perdre de vue ce pourquoi on s’est engagé.
Pour conclure, il y une notion que je n’ai pas abordé (pas directement), c’est la notion de plaisir. Je la mets de côté car je vais consacrer un article dessus. 😉

Et vous, envisagez-vous les choses dans leur globalité?

 

 

On obtient ce que l’on veut en se donnant les moyens, il faut simplement connaître son « Pourquoi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *