Comment se met en place l’interval training ?

Salut tout le monde,

 

Aujourd’hui le sujet est : Comment se met en place l’interval training ?

L’interval training (IT) repose sur un principe fondamental : alternance temps de travail / temps de repos.

A partir de là, vous n’avez pas besoin de grand chose.

Bon ok, une chose essentielle : le timer.

Ce dernier permet justement de calculer pour vous votre temps de travail en cours, votre temps de repos, le nombre de séries, de répétitions

Le plus connu est surement « Gymboss ».

Si vous ne souhaitez pas investir, rassurez-vous, il y a ce qu’il faut gratuitement :

Si vous souhaitez travailler avec votre ordinateur, entrez l’URL suivante :

http://www.speedbagforum.com/timer.html (en anglais, si besoin demandez moi)

Pour ceux qui veulent utiliser leur tablette, il y a : Workout, Swing Timer, Gymboss

Et voilà, vous avez votre principal outil de travail, qui de plus est, gratuit !

A présent, passons aux choses sérieuses, la séance.

L’IT se combine parfaitement avec le poids du corps, c’est-à-dire sans matériel.

N’allez pas croire que ça sera facile pour autant …. 😉

 

intervall training pour perdre du poids

 » Descends du tapis roulant et fais du HIIT »

Comment organiser sa séance ?

 

Plusieurs façons comme vous vous en doutez.

L’exemple suivant s’applique avec ou sans matériel.

  1. Choix des exercices (mobilisant gros /petits muscles, poly/mono-articulaires…)
  2. Ordre des exercices (alterner haut/bas du corps, tirer/pousser…)
  3. Nombre d’exercices, séries (nombre de fois qu’on passera d’un exercice à un autre)
    ex : 20 séries avec 5 exercices = 4 passages sur chaque exercices (20/5=4)
  4. Charge : prendre toujours le max (on en reparlera dans un article avec ce « souci » de « charger = prendre de la masse »
  5. Intensité maximale

 

Passons au concret, voici un exemple :

 

  1. je choisis : squat, biceps curl, fente, triceps extension, sprint sur place
  2. Exercice 1 : Squat (mobilise principalement les fessiers et les quadriceps donc des gros muscles et le bas du corps)
    Exercice 2 : Biceps curl (mobilise principalement le biceps, petit muscle du haut du corps et c’est en mono-articulaire)
    Exercice 3
    : Fente (mobilise comme le squat, bas du corps mais sur une seule jambe)
    Exercice 4
    : Triceps extension (mobilise le triceps, muscle du haut du corps et en mono-articulaire)
    Exercice 5
    : Sprint sur place (mobilise tout le corps)
  3. 5 exercices, de 4 séries chacun, avec un maximum de répétitions dans le temps imparti. On enchaîne l’exercice 1, puis le 2, jusqu’au 5 et on revient au 1. 1 tour équivaut à faire 5 exercices, soit 5 séries.
  4. Charge maximale en fonction de mes capacités
  5. Intensité maximale

 

IMPORTANT : Vous l’avez peut-être remarqué, je n’ai pas spécifié dans le 3) combien de répétitions il fallait réaliser, tout simplement parce qu’on doit travailler à intensité maximale, c’est-à-dire un maximum de répétitions dans le temps imparti.

 

Attention tout de même, ceci n’est qu’un exemple de séance, il en existe… une infinité 😉

 

Vous y voyez plus clair ? Comment faîtes vous vos séances ? Laissez vos commentaires !

 

On obtient ce que l’on veut en se donnant les moyens, il faut simplement connaître son « Pourquoi »

6 réflexions au sujet de « Comment se met en place l’interval training ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *